Entretien d'avril 2013

Entretien du 6 avril 2013

Entretien paru dans le journal Ouest-France du 6 avril 2013 à l'occasion de la sortie de

La Livraison (éditions Au coin de la rue)

 

ACHETER LE LIVRE

 

Peintre des mots, Yves Goulm publie son 3ème roman, La livraison

 

Yves Goulm publie son 3ème roman, La livraisonaux Éditions Au coin de la rue.


qm32-3754237-1-px-470.jpg


Ouest-France : Combien de temps vous a été nécessaire pour ce nouvel ouvrage ?

Yves Goulm : Environ trois ans de travail. Des périodes intensives et d'autres où le texte est là, en toi, il produit sa nacre, sans que tu ne le modifies sur l'instant. Il te demande des changements. Il prend son temps pour te faire passer son message, ses désirs et ses ordres.

Ouest-France : Quel en est le propos ?

Yves Goulm : Le doute et la honte d'un écrivain face à l'arrivée d'un nouveau livre de lui qu'il rejette, dont le contenu n'est pas de lui, c'est un viol de ses pensées qui ne sont plus maîtrisées, avec les mots qui l'ont abandonné. Un auteur floué par un complot qui s'opère entre ses pensées et les mots, mais sans lui. Une sorte de déni. Une confrontation. Il réécrit mentalement le texte. Il refuse de voir le livre arriver.

Ouest-France : Existe-t-il un lien avec les précédents ouvrages ?

Yves Goulm : Oui, il y a un lien, bien qu'involontaire. Force est de constater que mon écriture revient toujours, d'une manière ou d'une autre, à traiter de l'écriture. J'écris pour découvrir ce que c'est qu'écrire, pour apprendre la nature de ce mystère de l'expression, de l'art. Qu'est-ce qui pousse un être à créer ?

Ouest-France : Vivez-vous l'écriture comme une mise à nu ?

Yves Goulm : Je la vis comme une preuve indiscutable, tangible, que je vis. Elle est le mouvement de mon esprit, les marées de ma conscience, les cycles de mon rapport au monde. Si l'on me demandait : « Que seriez-vous sans la littérature ? », je ne pourrais que répondre que je ne sais pas, mais que ma vie est ainsi faite, que la littérature en est un des organes, une des conditions vitales. On peut y découvrir une porte sur le mystère humain et, j'espère, un trousseau de clefs. Ensuite c'est à chacun de trouver la bonne et d'oser aller voir de l'autre côté du miroir.


la-livraison-couverture.jpg

ACHETER LE LIVRE

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×